Papy était plus punk que moi…

Par clement, il y a 10 années | pas encore de commentaires

On a les présidents que l’on mérite, mais on a aussi les comiques que l’on mérite… Alors rien d’étonnant en ces périodes à l’esthétique star académique – où tout le monde doit être jeune, beau, productif avec des vêtements griffés, des cheveux bien gominés et des coachs de “body language” – que les fous du roi (maintenant on dit trublions du paf) aient eux aussi tous un peu l’air de sortir d’une sitcom AB.

Alors rouvrons les pages du plus grand symbole de ce mauvais goût rigolard bien plus politiquement incorrect que bien des soit disant rebelles d’aujourd’hui (“non Kevin, Michael Youn qui chante en string ce n’est pas rebelle !”): j’ai nommé le grand Hara Kiri.

Pour les plus jeunes ou pour les anciens des jeunesses giscardiennes, voici un petit historique. Pour se faire une idée voici un lien où l’on peut trouver quelques unes de leurs plus belles couvertures. Et pour les grosses feignasses qui ont la flemme de cliquer sur les liens voici quelques images.


Donc avant que ne disparaissent les quelques derniers descendants de cette esthétique qui boit du gros rouge qui tache, qui déteste le jogging, qui fume des clopes et qui a du poil sous les bras (Groland, Sacha Baron Cohen, les Yes Man)…chante avec moi “finis ton pâté et lève ton gobelet en plastique!!!!”

Professeur Tatane

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté·e pour rédiger un commentaire.