James Booker : le pirate du blues

Par clement, il y a 11 années | pas encore de commentaires

Aujourd’hui je vous propose une petit tour du côté de la Louisiane avec un artiste qui a marqué l’histoire du blues : le grand James Booker.
Né en 1939, il restera sans doute l’un des pianistes les plus rapides et les plus déjantés au monde.

Pour la petite histoire, à l’âge de 10 ans, James se fait renverser par une ambulance, ce qui le handicapera à vie et lui donnera cette apparence de pirate. Ce choc est très important dans sa vie d’artiste car il lui donne (parait-il) l’oreille parfaite. James est capable très jeune de reproduire à l’oreille les morceaux des plus grands pianistes de la musique classique. On lui prêtera plus tard le surnom de “Spider on the Key” pour sa rapidité et sa dextérité.
Cet accident lui fait également découvrir les drogues et la morphine dont il restera friand toute sa vie, lui donnant la notoriété de génie imprévisible et incontrôlable. Capable de quitter la scène après le premier morceau, comme de se produire des heures durant dans un troquet, capable un soir de transcrire du Chopin à la sauce Latino et de pisser le soir suivant sur son public : l’incohérence du génie sans doute.
Un piano imbibé de la Louisiane, du blues teinté de jazz, un esprit soulful et du boogie-woogie à en revendre : à écouter très vite !

James a une discographie bien remplie, je vous conseille le très bon album “King of the new Orleans” trouvable dans toutes les bonnes charcuteries bien sûr.
A bientôt et surtout restez ouvert.
Manouche

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté·e pour rédiger un commentaire.